UNE CARESSE Et si je ne comprenais pas le rapport blogueurs et marques ? 7 avril 2017

Depuis que les blogs et les vidéos se sont démocratisées, on a pu remarquer un phénomène grandissant, à savoir les collaborations avec des marques. Je ne critique en aucun cas ce phénomène. La collaboration avec différentes maisons est gratifiante pour chaque blogueur et lui permet aussi de proposer plus de contenu intéressant à ses lecteurs.

A mon sens, quand on suit un blog c’est qu’on a cerné les gouts et les préférences de la personne qui écrit et que ce qu’elle raconte nous intéresse. Le fait de recevoir un produit et de vous en parler ne remet en aucun cas en cause son jugement mais permet aux lecteurs de savoir ce qu’elle en pense avec la même personnalité que pour les produits précédents. Le lecteurs sait alors où se placer par rapport à cet avis.

La relation marque/blogueur est quelque chose que je trouve très attrayant. La plupart ne nous prenne pas pour des panneaux publicitaires au sens propre. Elles mettent en avant la personne qui se cache derrière l’écran. Elle prennent le temps de nous écrire en commençant par notre prénom. Parfois même, elles ont des attentions en plus ; elles nous souhaitent la bonne année, un joyeux anniversaire, elle nous glisse un petit mot par-ci par-là. La relation se créée et c’est quelque chose de très enrichissant.

La plupart du temps, une marque propose son produit à un blogueur « cible ». C’est à dire qu’elle envoie un produit de maquillage à une blogueuse beauté, une paire de chaussure à un blogueur mode, une manette de jeu à un site axée « gaming ». Le thème avec le thème. Vous voyez ?

En revanche, parfois, il y a des dissonances tellement grosses qu’on ne comprend pas bien. Moi lectrice la première. Alors oui, qui ne serait pas heureux de se voir proposer un voyage à l’autre bout du monde ou une expérience à sensation forte même si l’on fait parti de la communauté beauté ?  Qui ne serait pas joyeux de recevoir des produits alors même qu’on se revendique « humour et fourre tout » et non « beauté » ?

Attention, mes propos ne sont en aucun cas de la jalousie. Je m’interroge juste sur certains faits. Je ne reproche pas du tout aux blogueur(se)s d’accepter cette proposition, moi même je le ferais. C’est une opportunité magique. Je m’interroge simplement sur la stratégie marketing de certaines maisons.

Imaginez un site parlant uniquement beauté, suivi par 500 000 lecteurs dont la majorité a entre 12 et 16 ans. Imaginez maintenant qu’une enseigne hôtelière lui propose un voyage en Afrique du Sud, avec pleins d’activités vraiment innovantes et attractives. La seule condition : en parler sur son site. Il est évident que la créatrice de ce site ne va pas dire non. Mais qu’est-ce que ce qu’elle va leur apporter à eux ? Les lecteurs entre 12 et 16 ans vont-ils avoir une réelle influence sur le choix de leurs prochaines vacances avec leurs parents. Et même s’ils le proposent, combien vont aller dans cet hôtel parce que leur blogueuse favorite leur en a parlé ?

Imaginez maintenant, un site parlant de beauté mais pas que. Parlant aussi de voyages, de cuisine, suivi par 100 000 lecteurs âgés entre 14 et 20 ans. La même situation se propose. La créatrice de ce blog fera un retour sur son voyage et ses découvertes gastronomiques. Elle touchera déjà plus de personnes.

Et enfin, imaginez un site exclusivement voyage avec 50 000 lecteurs entre 20 et 35 ans. Cette fille là, passera en troisième position pour cet hôtel. Pourtant, malgré son moins grand nombre de lecteurs que les deux cas précédents, il y a de fortes chances pour que 80% de son lectorat se penche sur la question de ce voyage et de cet hôtel.

Je peux prendre un autre exemple, moins grossier au sein d’un même domaine. Prenons la beauté par exemple. Imaginez une blogueuse à 100 000 abonnés prônant le bio, le vegan, le cuelty free et les petits budgets et bonnes affaires. Il semble logique que la plupart des ses abonnées la suivent pour les valeurs qu’elle présente et donc pour beaucoup, partagent ces valeurs. Pourtant, cette blogueuse est invitée à un événement magique, d’un marque qui en ferait rêver plus d’une. Cette marque n’est pas vegan, et test même sur les animaux. Mais cette marque fait vraiment rêver. Alors elle accepte. Croyez-vous que la maison qui lui a proposé ceci se verra recueillir plus de nouveaux adhérents qu’un blog à 10 000 abonnés  où cette marque en question est souvent abordée et où les personnes la suivent pour ça ?

Je ne sais pas si mes propos son clairs. Pourtant, aujourd’hui, avec l’extension et l’ampleur que peuvent prendre certains blogs, on assiste à une recrudescence de merveilleuses propositions. Je ne blâmerais jamais une personne pour accepter cette chance. En revanche, j’aimerais comprendre la stratégie de la marque ayant proposé cela. Y a t’il un réel intérêt à proposer un contenu à quelqu’un qui ne touchera pas les cibles visées par cette maison ? Quel intérêt ont ils la dedans ?

Pourtant, il y a des maisons, qui savent choisir et créer un lien avec les blogueurs. J’espère qu’elle me pardonnera de la prendre en exemple, mais je pense notamment à mon amie Laura, qui se décarcasse chaque jour à créer un contenu qui fait rêver. Elle ne se cache pas d’aimer le luxe. Elle porte toujours du maquillage un peu chic, des vêtements bien pensés. Je crois qu’il est très rare de la voir porter une jupe H&M. Elle dépense moins mais dans du plus cher. C’est sa façon à elle de dépenser. Comme d’autres préféreraient avoir plus pour moins cher. Sur son blog, elle parle aussi de ses voyages merveilleux. Et bien Laura, l’été dernier s’est vu proposé un week-end avec Chanel. (ici)

Pour le coup, je trouve le choix de Chanel très bien pensé. Laura était une belle cible. Un joli blog, des produits qui peuvent s’apparenter à ce qu’ils proposent et un lectorat qui est « adéquate ». Elle a mérité ce voyage. Et Chanel a mérité de l’avoir pour représenter ce voyage.

Je m’interroge. Je m’interroge sur la façon dont chaque maison choisit sa stratégie marketing. C’est bien de se faire connaitre, mais parfois, je pense qu’il faut mieux cibler le lectorat avant de proposer. Bien sûr que chacun acceptera.

Je m’interroge sur cette façon de procéder. Parfois, cela donne vraiment l’impression que nous lecteurs, on est pris pour des ahuris. On le voit bien quand il s’agit d’une collaboration. Rien ne sert de le cacher. Encore plus quand il ne s’agit pas du thème principal de son site.

Encore une fois, cette relation entre blogueurs et marque mme semble indispensable. Pourtant j’ai parfois du mal à la cerner, à l’imaginer.

Pas vous ?

Tags :

Leave a comment

Leave a Reply