UNE CARESSE Qui est-ce que j’aimerais devenir cette année ? 7 janvier 2017

img_2365-1
Janvier vient juste de commencer et moi j’espère déjà la fin de cette année 2017. J’ai envie que le mois de Juin soit passé et que ce diplôme soit enfin derrière moi. Aussi, j’aimerais accélérer le temps pour ne pas subir tout ça. Autrement, j’aimerais rester dans cette magique période de fêtes de fin d’année.
J’espère un renouveau, quelque chose d’autre. J’aimerais que ces études s’arrêtent, que ma vie étudiante prennent un tournant immédiat ; parfois je me demande même si je ne devrais pas arrêter de suite. J’aimerais que cette spirale s’arrête. Et quand je repense à Décembre, j’imagine ces repas en famille, ces flocons de neige, ces balades à regarder le ciel pleins d’étoiles. J’imagine cette effervescente parfaite aux multiples couleurs. Faire ces courses en pleine nuit, dans ces ruelles dorées au parfum de chocolat. Ces magasins pleins de magie et de grandeur. Je rêve encore de tout ces moments hors du temps. Je me revois encore au mois de Décembre.
Cette période d’insouciance me manque. Aujourd’hui j’ai un peu peur de ne pas réussir à atteindre l’arrivée. J’ai un peu peur de tomber avant et pourtant, je me raccroche à des petites choses plutôt drôles. Des petites maximes qui se veulent sûrement être de bonnes résolutions, qui je l’espère, seront tenues cette fois ! Je vous ai épargné les phrases du type « manger mieux », « partir à l’heure », etc. Je vous ai écris ces quelques petites choses pour lesquelles j’espère être à la hauteur. Ces petites choses qui me feront aller mieux, qui me feront voir le seul côté positif. Des petites phrases au même défi que Décembre : des phrases pour faire voir le monde meilleur et la vie plus belle.
Alors, vous en dites quoi ? On essaie de les mettre en oeuvre ces phrases là ?

Et vous, qui voulez vous devenir en 2017 ?

Tags : ,

2 Comments

  • Lili posted on janvier 8, 2017 at 7:11

    Ma Sarah, je prends (enfin) le temps de venir t’écrire un petit mot par ici ! La faute à ce manque de temps chronique que je subis ! Cet article est vraiment touchant mais tu sais quoi ? N’ai pas hâte de finir ton année, je t’assure (si si) que la vie étudiante malgré les embûches à aussi son côté doux. Et tu verras, tout va tellement vite aller et demain, tu seras en juin et diplômée ! C’est vrai que au bout du but, on a souvent peur de ne pas atteindre l’arrivée mais crois moi, tu n’en es que bien trop proche ! Tu vas le décrocher ce diplôme ! Et puis après, tu verras tu vas te poser 1000 questions en te disant « ça y’est, la vie d’étudiante » est finie avec une pointe de nostalgie ! Je t’embrasse bien fort !

    Reply
    • Et si Welinty posted on janvier 8, 2017 at 7:26

      Que ton commentaire me fait chaud au coeur. J’essaie de positiver, vraiment, et d’aller de l’avant, un peu à la manière d’un robot, mais que c’est difficile. Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi seule que durant ces heures de cours. Je heurte mes valeurs chaque jours, ma façon de soigner est mise à mal sous mon statut d’étudiant et que c’est dur ! Mais tu es passé par là alors je m’accroche et vivement juin !
      Merci encore pour ce joli mot et ces douces pensées positives ♥

      Reply

    Leave a Reply