SUR LES ROUTES Et si on retournait un peu en vacances pour visiter Séville ? 19 septembre 2016

Il y a quelques semaines, je vous ai posté un article vous présentant brièvement les différentes étapes de notre voyage (ici). Je vous disais que bientôt, je vous parlerais de Séville, cette étape qui nous a pris un peu plus de temps. Cette grande ville aux milles merveilles. Et bien voilà chose faite, puisque nous allons abordé tout ça par ici.
Même si nous sommes resté plus longtemps à Séville le séjour se voulait tout de même court. Nous n’avons donc pas pu tout voir mais nous avons ciblé les balades à pied dans les différentes ruelles et les gros monuments. Voilà comment nous avons visiter la cathédrale et la Giralda, l’Alcazar ou encore la place de l’Espagne.
La cathedral Notre dame du siège et sa Giralda
La cathedrale de Séville a été construite en 1402 après avoir été une mosquée. Cette cathédrale est aujourd’hui un incontournable puisque plus grande Cathédrale gothique du monde et 3e plus grande église. Son architecte avait vu juste lors de sa construction en disant : « Construisons un temple si grand que ceux qui le verront terminé nous prendront pour des fous ! ».
Son clocher, ancien minaret a été réhabilité a plusieurs reprises, notamment après un tremblement de terre.
Vous l’aurez compris, de part son immensité et les différentes influences qui s’y côtoient, ce bâtiment est une merveille architecturale. C’est un immanquable si vous êtes de passage à Séville, même si vous ne pratiquez pas de religion. En effet, du point de vue de la construction, des volumes, de l’architecture et des différentes influences, ce bâtiment est à lui seul un véritable petit bijou.
Pour notre part, nous avons opté pour une visite libre, à notre rythme sans guide auditif. Nous ne l’avons pas regretté, lui étant axé sur les teneurs religieuses. Nous avons préféré nous référer à nos recherches, notre guide et nos connaissances et nous avons profité de la fraîcheur et de la sérénité de ce lieu.
Je vous conseille vivement de gravir les 35 étages menant au sommet du clocher. Montez y et prenez le temps d’admirez la ville. Cherchez les vieux bâtiments, regardez ce jardin rempli d’orange. Mais surtout, surveillez votre montre pour ne pas vous faire surprendre par les cloches qui se mettent à sonner l’heure venue. Il paraît même qu’à 12h elles sonnent toutes en même temps (Quelques unes nous ont suffit pour nous faire sursauter !).
Prenez aussi le temps de vous asseoir dans les jardins, près d’une fontaine. Pour un euros, vous pouvez vous procurer une bouteille d’eau dans le distributeur et rester là un peu plus longtemps.
Le Real Alcazar
Le palais de Séville ou cette immensité aux multiples influences qui nous a fais passer une matinée d’émerveillement. En arrivant à Séville, nous nous sommes dit que nous feront tout au grès de nos envies. Et puis, dans l’hôtel, nous avons croisé un couple de français paniqué pour nous à l’idée que nous n’avions pas réservé nos billets pour la visite. « On en a eu pour 49 euros, c’était les dernières places » nous disaient ils. Finalement, nous nous sommes rendus sur internet et nous nous sommes aperçu que la plupart des billets en vente comprenaient une formule guidée, ce que nous ne souhaitions pas. Nous avons laissé tombé, et à 10h nous sommes arrivés devant ce palais. Pas de queue, une visite prévue d’environ 1h30 et des billet à 12euros pour deux ! Plutôt fiers de nous, nous avons savouré chacun de nos pas dans ce royaume.
La première version de ce palais a été construite sous l’influence arabe en 844. Au XIIIe siècle se palais se modifia pour mettre en avant ses influences gothiques, puis suite au tremblement de terre de 1356, un nouveau palais au style mudéjar fut construit. Ces palais furent modifiés jusqu’au XVIe siècle. Aujourd’hui, la famille royale séjournent encore dans certaines parties du palais. Il n’est d’ailleurs pas rare de tomber sur des pièces à moitié fermées ou contenant un bureau plutôt moderne pour les conférences que le roi doit donner en ces lieux.
Au détour de chaque passage, il est possible de tomber sur une influence complètement différente de la précédente. Je trouve d’ailleurs que c’est ce qui fait le charme de ce palais. Malgré tout, ce qui nous a le plus conquis, ce n’est pas le dur, mais plutôt les jardins.
Ces magnifiques jardins aux diverses cultures et utilisations, allant du jardin des poètes peu entretenu mais aux multiples bancs et fontaines, aux jardins des dames, presque à la française. C’est d’ailleurs dans ces jardins que la série Game of Thrones a tourné les scènes se passant à Dorme.
Un lieu insolite où il est agréable de flâner pendant des heures. Nous les avons d’ailleurs parcouru pendant plus d’une heure, en se posant à l’ombre d’un palmier, en s’abritant sous une tonnelle, ou dans une maisonnet découvrant des bains cachés. D’ailleurs, ne paniquez pas, si l’envie de prendre un verre vous submerge, rendez vous dans le jardin des poètes où une sorte de bar a été aménagé pour vous désaltérer.
La place d’Espagne
En demi cercle et aussi imposante que l’on pouvait se l’imaginer, cette place regorge de surprises. Sur tout le long de ce demi cercle, on retrouve des bancs recouvert de mosaïques. Chaque banc représente une province d’Espagne par ordre alphabétique. Un canal de 500m de long traverse cette place. Il est surplombé par quatre ponts réprensentant la Castille, l’Aragon, Navarre et Leon. Des ponts voulant symboliser l’unité de l’Espagne en reliant la place centrale au palais faisant le tour.
Cette place est un vrai bijou architectural. Mais il y fait aussi bon de s’y arrêter et de profiter de l’embrun de ses fontaines et de sa fraîcheur ! Vous saviez vous que c’est entre ces colonnes que fut tourné une scène de star wars, épisode II : La guerre des clones ! D’ailleurs, nous sommes descendu dans le même hôtel que l’équipe de tournage.
Si populaire et pourtant si vide de touristes, cette place regorge de tranquillité. Une petite halte bien mérité dans le tumulte de cette grande ville.

 

Finalement, même sans visiter ces lieux, Séville est à elle seule le témoin de toute son histoire. Chaque ruelle est remplie de plusieurs influences historiques. Chaque repas regorge de saveurs différentes. Même si nous étions écrasés par la chaleur, je crois que cette ville nous a permis d’observer le développement de l’histoire à grande échelle.
J’allais oublier, si un jour vous vous rendez à Séville, et qu’un petit creux vous prend, je vous conseille ces deux restaurants : La Chala et pour encore plus de saveurs et de gourmandises le Brunilda Tapas (Et là je vous conseille la burrata, la salade de poulet et le boeuf grillé !).

Je vous conseille aussi de marcher pour vous rendre sur vos lieux de visite afin de profiter de chaque ruelle et de chaque coins de rue.

 

Tags : , ,

2 Comments

  • Serena posted on septembre 19, 2016 at 12:21

    Hello,
    Séville est une ville magnifique, j'ai eu la chance d'y aller et j'en garde de superbes souvenirs ! Merci pour ces jolies photos 🙂

    Reply
    • admin6274 posted on septembre 20, 2016 at 9:06

      C'est une ville qui regorge d'anecdotes et de cultures différentes, et je crois que c'est ce qui nous a plu !

      Reply

    Leave a Reply