AUTRES Et si ces films m’avaient changé ? 17 juin 2016

Il y a parfois des films que l’on regarde et qui nous marquent.

Ils nous marquent, ils nous font réfléchir et ils nous changent. Ils peuvent même tellement nous changer qu’il arrive qu’on se rappelle se film lorsque l’occasion se présente. Généralement, ce sont des films que l’on a vu durant notre enfance, qui nous rappellent de jolis souvenirs ou de moins beaux. Parfois, ce sont des histoires qui nous ont surpris a un moment particulier de notre vie.

Il y a quelques jours, je regardais les films que j’avais regardé et mon amoureux m’a fait remarquer que chacun d’entre eux nous avait changé. Certains plus que d’autres. Alors voici ma sélection de films qui m’ont marqué et m’ont fait grandir. J’espère qu’ils vous emporteront dans le monde autant qu’ils l’ont fait pour moi.
Au delà de nos rêves
Synopsis : « La mort de leurs enfants a éloigné Chris de sa femme Annie. Quand à son tour il décède, Chris renaît dans une contrée illimitée, née de son imagination et dont les peintures d’Annie dessinent les contours. Un monde de révélations, et d’émotions contradictoires. La disparition volontaire d’Annie poussera Chris au plus insensé des paris… »
En plus de faire parti des mes films préférés, sachez que je n’ai jamais autant pleuré devant un film. Son univers est prenant, ses décors sont bien pensé. Ce film m’a transporté. Lorsque je l’ai vu pour la première fois, je devais avoir à peine plus de 12ans. J’avais peur de tout et de rien. Je paniquais face à beaucoup de choses. Comme tout les adolescents, je me posais des questions existentielles. J’avais peur de mourir. Ce film m’a convaincu que tout pouvait arriver, que l’inconnu n’était pas si triste que cela, que tout avait un sens.
Lorsque je l’ai revue dernièrement, en amoureux, j’ai rêvé de leur lien, de cet amour qui les lie si fort. Un lien si fort, si énorme que vous n’en avais jamais vu des comme ça. C’est là que j’ai compris que l’amour, le vrai c’était ça.
Ce film a complètement changé ma façon d’être et de penser. J’ai moins peur, plus fantaisiste dans mes pensées peut être. Je rêve de chacun de nos moments à deux avant qu’ils arrivent. Ce film c’est celui qui résume ma vie.
La vie rêvée de Walter Mitty
Synopsis : « Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais. »
Ce film, nous l’avons découvert il y a, à peine un an. Et depuis, nous l’avons regardé au moins 3 fois. Ce film est une révélation. Le tournage est sublime, les paysages bluffants. Les dialogues sont eux aussi bien pensés.
Ce film, c’est celui qui m’a dit profite. Profite de chaque instant comme s’il était extraordinaire. Profite comme si c’était le premier, le seul instant comme ça dans ta vie, comme s’il était unique. Comme si tout était unique. C’est le film qui secoue nos représentations, le film qui nous invite à rêver.
Mais surtout, ce film c’est celui qui nous pousse à réaliser nos rêves jusqu’au dernier puisque ce sont eux qui font notre bonheur, eux qui rythme nos vies. C’est un moment de bonheur envahissant dont il est impossible de se lasser. Comme quoi, il n’y a pas besoin de partir loin pour profiter de ce dont on rêve.
L’itinéraire d’un enfant gâté
Synopsis : « Le parcours initiatique d’un homme de cinquante ans, curieux, attentif aux hasards que lui réserve la vie, prêt à toutes les aventures et convaincu que les plus belles années d’un homme sont celles qu’il n’a pas encore vécues. »
La bouffée de voyage c’est maintenant. En plus d’être un film réfléchie, Belmondo est un acteur que j’apprécie, je trouve qu’il avait le charisme parfait pour jouer dans ce scénario. Mais ce film, c’est un grand moment d’émotion. C’est le seul film que mon père a pu me faire découvrir, mais surtout le seul que j’ai réellement regarder avec lui.
Je me transpose aussi en lui. J’ai l’impression d’être à la place de ces enfants laissés de côté par ce père parti loin sans grandes nouvelles. C’est un film triste, émouvant mais aussi très bien rédigé. Si je m’y transfère autant, c’est peut être aussi parce que mon frère et moi avons vécu en Afrique, que notre père prend beaucoup de choses à la rigolade. Malgré tout quand je me sens mal, ce film a tendance à me réconforter.
Gladiator
Synopsis : « Le général romain Maximus est le plus fidèle soutien de l’empereur Marc Aurèle, qu’il a conduit de victoire en victoire avec une bravoure et un dévouement exemplaires. Jaloux du prestige de Maximus, et plus encore de l’amour que lui voue l’empereur, le fils de Marc-Aurèle, Commode, s’arroge brutalement le pouvoir, puis ordonne l’arrestation du général et son exécution. Maximus échappe à ses assassins mais ne peut empêcher le massacre de sa famille. Capturé par un marchand d’esclaves, il devient gladiateur et prépare sa vengeance. Cinq Oscars (meilleur film et meilleur acteur). »
Ce film, tout le monde le connait. Avec lui j’aurais pu rajouter le seigneur des anneaux qui fait parti de ces films qui m’ont vu grandir et que je regarde encore aujourd’hui. Ce sont mes films préférés. D’ailleurs, j’ai même appris à lire avec Le Hobbit. Ce sont des films qui m’ont construit, construit mes gouts, mes envies, mes espoirs. Des films, des univers qui sont en moi.
Malgré tout, entre les deux, j’ai choisi de vous montrer Gladiator, un peu moins connu pourtant. Ce film a une âme, une grandeur. Les musiques sont simplement sublimes et réconfortantes. Mais le mot clé c’est la fidélité. Il est important de croire en ses convictions, et de ne jamais les lâcher, peu importe ce qu’on vous en dit, ce que les autres en pensent. Il est important de croire et de soutenir ceux qui sont là pour nous, de les aimer et de les respecter.
12 hommes en colère
Synopsis : « Un jeune homme d’origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l’unanimité. Le juré (Peter Fonda) qui a voté non-coupable, sommé de se justifier, explique qu’il a un doute et que la vie d’un homme mérite quelques heures de discussion. Il s’emploie alors à les convaincre un par un. Ours d’or du festival de Berlin 1957 »
 
Celui-ci, je suis persuadée que très peu d’entre vous le connaisse. Et pourtant il est très bien fait et il pousse à la réflexion. Ce n’est pas un film que vous avez l’habitude de voir. A la manière d’une pièce de théâtre, il se passe dans un seul et unique lieu et surtout, il est en noir et blanc. Mais surtout vous possédez les mêmes informations que les jurés. Ainsi, vous construisez vous aussi vos arguments et votre conviction.
C’est un film terriblement intéressant pour l’apprentissage de notre réflexivité. Il n’est pas lent mais plutôt très dynamique et j’ai trouvé très intéressant d’avoir pu échanger avec mon beau père sur sa conviction. C’est aussi un film qui apprend la tolérance, le respect des convictions des autres. Nous sommes tous différents, et chacun par son vécu et son histoire pense autrement et parfois ces avis peuvent différer. Malgré tout, il faut savoir respecter l’autre et ses convictions parce que c’est ce qui fait ce qu’il est fait. C’est donc un film extrêmement riche pour l’apprentissage de soi.
Out of Africa
Synopsis : « Après une déception amoureuse, la jeune Danoise Karen blixen décide de se marier et de s’embarquer pour l’Afrique. Vite délaissée par un mari volage, elle se consacre à la culture des caféiers et fait figure de pionnière. Son amitié pour l’aventurier Denys se transformera en amour mais elle ne saura pas retenir cet homme épris de liberté. »
Ce film c’est l’image que j’ai de mes souvenirs. Ces relations fortes qui peuvent se créer loin de la France. La vie différente que personne ne peut comprendre à moins d’avoir vécu là bas. L’Afrique, la vie d’expatriée, même pour une petite fille, ça reste une part énorme de mes souvenirs et de mes appréciations. J’aime marcher dans le sable brûlant, me balader sous la pluie chaude. En arrivant ici, j’avais peur des blancs, je fabriquais mes toupies avec des litchis. Ces souvenirs de petites filles ne sont sûrement pas fidèles à la réalité, mais ce sont les miens et la façon dont j’ai envie de me souvenir. Mia me manque souvent. Le soleil, les 4×4 partout, les marchés où l’on marchande. J’aimais être là bas, c’étai mon enfance.

Ces films m’ont construit.

Ils ont construit mes idéaux, mes envies et mes souvenirs. A grands mots, ils ont fait ce que je suis aujourd’hui et ce pourquoi on m’aime. Alors voilà, ce petit bout de ma vie.
Après m’être livré de cette façon, j’aimerais bien, moi aussi, connaître les films qui vous ont changé et pourquoi ? Racontez moi !
Dans la même catégorie :

Tags : ,

2 Comments

  • Cécile posted on août 3, 2016 at 8:58

    Merci beaucoup pour ce beau partage! Je ne connais pas les deux premiers dont tu parles, ça me donne très envie de les voir.
    "Out of Africa" est aussi un film que j'adore et qui m'a beaucoup inspirée, je n'ai pas encore été ni encore moins vécu en Afrique, mais j'ai déjà été expatriée en Asie et je vois ce que tu veux dire, ça laisse sur nous un parfum qui ne s'en va jamais.

    Reply
  • admin6274 posted on août 4, 2016 at 8:34

    J'espère que ce que tu ne connaissais pas te plairont ! Les deux premiers sont des films simplement magiques. On est très facilement transporté dans leur univers.
    Tu as trouvé les mots juste : un parfum qui ne s'en va jamais …

    Reply
  • Leave a Reply