AUTRES Et si internet était devenu un déversoir de haine ? 28 octobre 2015

 

Internet, ce mot si révolutionnaire devient parfois à mes yeux quelques chose qui me répugne. Une chose bien triste que je vois couler au fur et à mesure des mois. Pour autant, je me sers d’internet, je m’en sers constamment. Je suis comme qui dirait hyper connectée, je me sers d’internet pour des recherches, des idées de recettes, du shopping, récupérer mes cours mais aussi pour bloguer. Aussi, je passe mon temps sur internet. Je suis constamment devant un écran. Même à l’hôpital, les logiciels fonctionnent par internet.
C’est un outil formidable, un outil qui brise les frontières et qui rend tout accessible à n’importe qui. Un outil qui se veut tout même relationnel, qui se veut créer des liens. Mais voilà le problème, internet est accessible à tout le monde mais surtout à n’importe qui.
Et comme avant ce monde était réservé aux adultes conscients de leurs gestes, aujourd’hui on peut y retrouver tout les âges. De la grand mère branchée qui a appris à se servir utilement de ce produit, aux jeunes enfants qui dépassent à peine les deux chiffres et qui se prétendent incollables. Incollables oui mais inconscients des risques.
Avant toute chose, du haut de mes 21 ans, je me remémore mes 10ans, mes 12ans, mes 14ans, et je me rappelle de tout ces moments innocents à jouer dehors, à prendre l’air. Alors je ne dis pas qu’avant c’était mieux. Je ne suis pas de ceux là. Je pense qu’il y a du bon partout, et que si nous avons évolué dans ce sens c’est qu’il le fallait. Néanmoins, parfois je déplore l’absence d’ouverture d’esprit de ces nouveaux jeunes qui ne font plus qu’appliquer sans chercher à comprendre, sans chercher à imaginer. Pourtant internet est riche, internet permet tout, mais cet internet là, ils ne savent pas s’en servir ! (Et c’est là que je me rappelle ce sketch de The IT crowed, comprendra qui pourra !). Ils n’en connaissent pas les limites et c’est pourtant là qu’est toute la chose. C’est pourtant là que cet outil peut devenir dangereux. Comment est-il possible de naviguer sur internet sans en connaitre les fails, les limites. Moi même je ne suis pas une spécialiste, mais j’ai conscience du danger auquel je m’expose. Lorsque j’écris aujourd’hui je m’en sert de support et au moment où je publie j’en deviens l’esclave et tout ce qui était à moi ne m’appartient plus. Mais internet c’est aussi un moyen bien fabuleux puisque nous sommes en quelque sorte protégés par un écran.
J’arrive donc à ce point dont je voulais parler : l’écran, le virtuel. On peut être à des milliers de kilomètres, protégé par cet écran qui cache notre position (quoique, ça c’est pas dit quand on est un minimum débrouillard), on a tout de même l’impression d’être proche les uns des autres. Internet a cassé les barrières. Oui mais. Casser des barrières et les donner à des personnes qui n’en connaissent pas les limites, est-ce vraiment cohérent et légitime ? Pour ma part j’en doute.
C’est en lisant des commentaires YouTube que je me rend compte de la dangerosité et de la gravité d’internet. On a donné à des jeunes un outil qu’ils ne connaissent pas, un outil qui les dépasse, un outil qui les mange. Ces jeunes là ce sont tellement sentis en confiance qu’ils ont estimé avoir le droit d’être meilleur que les autres. Chacun d’entre eux, ponctuellement, a voulu se sentir plus fort, parce que lui, tout seul dans sa chambre a réussi à maîtriser une infime partie d’internet. Et c’est bien ce phénomène que je dénonce. Comment en quelques années, en quelques mois, on a pu voir apparaître autant de haine et de méchanceté ? Et comment on a pu voir se dégrader ces relations aussi rapidement ? Comment, une personne, aussi innocente soit elle peut elle se prendre autant de haine pour rien. Non bien sûr je ne cite personne, je pense qu’à chaque poste il faut vérifier ses sources, se renseigner sur son sujet et ne pas suivre les recettes de grand mère à tout va. Je ne parle pas de ça. Dans ce cas, la critique va trop loin et dépasse l’entendement. Je vous parle plutôt de la méchanceté qui nait de rien, celle qui arrive parce qu’on se tait, parce qu’on préfère le silence. Celle qui grandit plus la personne visée se tait. Mais comment est-il possible de s’acharner autant sur une personne ?
Parfois j’ai du mal à comprendre. Ici, sur les blogs, on écrit, alors ceux qui passent lisent. La moyenne d’âge est plus élevée et connait mieux les détours d’internet, la méchanceté est moins présente. Mais là bas, sur YouTube, ces jeunes ne se contrôlent plus. Ils n’ont plus de respect pour eux même, se pensent grands alors qu’ils n’ont que 12ans. Excusez moi, mais physiquement, psychiquement et mentalement on reste enfant jusqu’à 15ans et 3mois. Légalement c’est 18ans. Alors quand je vois des jeunes s’insulter, se promettre qu’ils vont se tuer, se défendre par le seul argument, je cite « va te faire foutre, c’est toi le gamin », je trouve cela désolent. Non, ces jeunes là ne connaissent pas internet, ne suivent pas les conseils légaux, jouent à des jeux interdits au moins de 18 ans (oui, si cette mention existe c’est parce que c’est sensé choquer, heurter la sensibilité. Ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on pense cela, mais tout simplement parce que nous avons conscience des risques) et n’en comprennent pas les conséquences.
Un jour je me suis retrouvée face à un enfant, 12ans qui m’a presque hurlé dessus parce que je trouvais ça franchement peu moral d’aller violer une femme et la tuer ensuite pour aller vendre de la drogue (reconnaîtra GTA qui voudra). Ne pensez pas que les jeunes sont moins sensibles, ils s’autorisent juste plus de choses et cela devient dangereux.
A bon entendeur, l’un d’entre eux a eu des propos tellement violents que le créateur de contenu a porté plainte. Nous remercierons l’adresse IP qui a permis de remonter jusqu’à cet inconscient qui s’est fait condamner.
Je crois qu’il faut apprendre à être tolérant, qu’il faut apprendre à laisser couler. Mais surtout, il faut apprendre à ces jeunes les dangers de l’internet. J’ai du mal à concevoir qu’ils puissent encore y goûter après tant de haine déversée et pourtant j’ai du mal à imaginer un monde où les gens prendront conscience de cette dérive et y remédieront. La vague est tellement bien lancée qu’il me semble insurmontable de la casser. Jusqu’à quand pourrons nous nous laisser rabaisser à ce point gratuitement. Jusqu’à quand pourrons nous contrôler ce détail ? Faut il accéder à internet toujours plus jeune ? Faut il que ces nouvelles générations Y deviennent incollables sans connaître ? Comment détruire le culte de la haine ? Comment, pourquoi, quand ? Autant de questions que je me pose et qui m’attristent énormément. J’ai du mal à croire que de mes pauvres vues cet article fasse prendre conscience, mais si on y met chacun du sien, si on laisse couler ces méchancetés, si on apprend à tous d’arrêter de défendre qui que ce soit et simplement de laisser ces insultes se perdre dans la vague de commentaire, alors peut être qu’à ce moment là, on aura casser la vague.

Mais encore faut il que chacun y mette du sien et comprenne le pourquoi du comment.

Tags : ,

8 Comments

  • Melgane posted on octobre 29, 2015 at 11:25

    Je crois que "laisser couler" et ne pas répondre ne changera rien parce que la haine, la vexation d'avoir été visé, rejaillira ailleurs, au détour d'une pique plus ou moins discrète dans un article ou une vidéo. Montrer qu'on s'en fiche en ne répondant pas c'est bien, s'en ficher vraiment c'est mieux.
    Je crois que toute cette haine doit s'exprimer quelque part et malheureusement ça tombe sur internet, ou ça se manifeste sur des jeux vidéos. Je ne crois pas que les jeux vidéos rendent les gens amoraux ou violent, mais seulement ils sont le réceptacles de toute la violence, une occasion de se défouler. Je crois qu'il y a toujours eu une violence à déchaîner. Par exemple le bizutage maintenant internet était une manière de se défouler, maintenant on dit "week-end d'intégration" et on se bourre la gueule jusqu'à se noyer dans un lac… je crois qu'internet reçoit toute la haine que les gens n'arrivent pas à exprimer ailleurs, tout le mal-être de ces jeunes qui se cherchent, cherchent les limites. Le problème c'est qu'ils ne les trouveront pas sur internet, parce que personne ne sera là pour leur dire "maintenant ça suffit" et leur faire comprendre. Je pense que rien ne vaut un vrai face à face en ce qui est d'imposer et d'expliquer des limites.

    Reply
  • admin6274 posted on octobre 29, 2015 at 7:08

    Je trouve ton commentaire très intéressant et je te remercie vraiment d'avoir pris le temps de l'écrire ! Effectivement avant d'éviter un grand problème il faut pouvoir dégager toute cette haine mais je ne trouve pas qu'internet soit le lieu pour. Pourquoi depuis quelques mois on a vu apparaître cette reconnaissance ? Ou était elle avant ?

    Je trouve que le culte de la haine gâche un peu tout ce que l'homme essaie de construire. Et puis la haine n'est pas le seul moyen pour se défouler, cest même le pire !

    Pour être honnête je suis de moins en moins rassurée quand je vais quelque part sur internet. J'essaie de peser chacune de mes phrases et à chaque fois je me demande si tel ou tel mot ne va pas être mal pris par "les autres" alors qu'il est complètement innocent. J'espère sincèrement que cette vague de haine va diminuer prochainement, cest malheureux

    Reply
  • Zélie Coptaire posted on octobre 31, 2015 at 8:05

    Coucou, bah il faut faire avec. Sur internet, on peut intervenir en tant qu'anonyme, et certaines personnes y déversent du coup toute leur connerie. C'est un peu comme le mec qui t'insulte depuis sa voiture, parce qu'il sait que personne ne pourra lui faire de mal ! Ce n'est pas le problème d'internet, c'est la nature de l'être humain (enfin de certains…). Aucune solution je crois !

    Reply
    • admin6274 posted on octobre 31, 2015 at 12:34

      Mais malheureusement je trouve que les gens se permettent de plus en plus de choses sur internet ! C'est très decevant

      Reply
  • Melgane posted on octobre 31, 2015 at 6:04

    Je reviens parce que j'ai repensé à cette phrase : "mentalement on reste enfant jusqu'à 15ans et 3mois" qui m'avait interpellée ? Pourquoi est-ce que tu parles de 15 ans et 3 mois précisément ? Parce qu'en fait là j'ai sous les yeux mes cours d'Histoire contemporaine et dedans il y a écrit qu'au siècle dernier (j'ai pas la date exacte) l'âge du mariage des filles, légalement, c'était 15 ans et 3 mois et à cette époque les femmes ne se définissaient que par le mariage, les jeunes filles ne devenaient femmes que par le mariage, du coup quand j'ai lu ça j'ai repensé à la phrase de ton article.

    Reply
    • admin6274 posted on octobre 31, 2015 at 6:13

      Tu fais bien 🙂 en fait un enfant est considéré comme tel par la médecine physique et psychique jusqu'à 15ans et 3 mois. Après en psychanalyse ça diffère un petit peu puisque Freud a des théories relativement farfelus sur le sujet. Mais par exemple si tu as 16ans et que tu te présentes à l'hôpital, tu n'iras pas à l'hôpital pédiatrique alors qu'à 15ans oui (sauf exception).

      Après effectivement ça marche aussi pour ta phrase puisque jusqu'au mariage on serait considéré comme enfant 🙂 je vais aller regarder tout ça, c'est très intéressant !

      Reply
    • Melgane posted on octobre 31, 2015 at 6:15

      Ah d'accord 🙂

      Oui, les histoires de comment était vue la femme c'est super intéressant ! (Et assez absurde parfois…)

      Reply
    • admin6274 posted on octobre 31, 2015 at 6:26

      J'imagine bien mais l'histoire et intéressante à chaque détail ! Après cest à nous de chercher pourquoi 😉

      Reply

    Leave a Reply